Et nous monsieur Obama.
Vous dite aux Russes de rester chez eux et que dite-vous pour les yankees dans notre pays. 
WIKIPEDIA
 Les guerres amérindiennes sont l'ensemble des guerres opposant les colons européens puis le gouvernement des États-Unis aux peuples Nord-Amérindiens, de 1778 à 1890.
Bien qu'aucune guerre ne fût officiellement déclarée par le Congrès des États-Unis, l'armée fut constamment en guerre contre ces peuples à partir de 1778. Elles se sont prolongées au XIXe siècle par des violences et de nombreux massacres de la part des deux camps. L'historien américain Howard Zinn rappelle que « les gouvernements américains [ont] signé plus de quatre cents traités avec les Amérindiens et les [ont] tous violés, sans exception »[2].
L'ensemble des combats et massacres livrés entre les États-Unis et les Indiens fait 19 000 victimes chez les blancs et environ 30 000 du côté des Indiens, hommes, femmes et enfants[1]. Entre 9 et 11,5 millions à la fin du XVe siècle, les Indiens d'Amérique du Nord ne sont plus que 250 000 en 1890. Cette hécatombe démographique sans équivalent dans l'histoire étant due essentiellement aux épidémies et aux famines, provoquées notamment par les déportations et la chasse intensive du bison dont la population passe de 60 000 000 au début du XVIe siècle à 1 000 à la fin du XIXe[3].
Les crimes de guerre des Alliés ont été des violations des lois de la guerre commis par les Alliés au cours de la Seconde Guerre mondiale contre les populations civiles et militaires des puissances de l'Axe.
Ils consistent principalement en des bombardements de villes ouvertes en France lors de la Libération, dans les autres pays occupés et en Allemagne ainsi que dans le Pacifique. D'autres crimes de guerres commis par les Alliés sont les massacres de prisonniers de guerres allemands, italiens et japonais.
Les crimes de guerre des Alliés ont été des violations des lois de la guerre commis par les Alliés au cours de la Seconde Guerre mondiale contre les populations civiles et militaires des puissances de l'Axe.
Ils consistent principalement en des bombardements de villes ouvertes en France lors de la Libération, dans les autres pays occupés et en Allemagne ainsi que dans le Pacifique. D'autres crimes de guerres commis par les Alliés sont les massacres de prisonniers de guerres allemands, italiens et japonais.
Voilà le véritable visage de ses pacifiques colonisateurs des USA.
Les coupables à envoyer devant le CPI-TPI

Les USA, maître de l'organisation mondiale des génocides, l'Europe avec son führer socialiste de Hollande, Erdogan de Turquie.
 Etc......  Etc......   Etc...... 
     MM 21 mars 2014