Devoir de mémoire. 
Extrait d'un article de Jean-Marie CHAUVIER dans CONTACT (mars 2013). 

Fut planté sur le Reichstag à Berlin, non point le drapeau national tricolore de l'actuel Russie, mais le drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau, un emblème qu'on cherche à escamoter. 

L'Ukraine est aujourd'hui partagée entre cette fidélité au combat soviétique qui fut très majoritairement le sien et la réhabilitation des armées national-fascistes des régions de l'Ouest qui ont plus ou moins collaboré avec l'Allemagne nazie. 


En Ukraine occidentale, à Lvov, Liviv, comme chaque année le 28 avril, on célèbrera la Waffen SS <<Galichina>>, sous l'égide du parti néofasciste au pouvoir
  <<Svoboda>>.

En Lettonie, on verra défiler le 16 mars, comme chaque années la Waffeb SS <<Latvia>> et ses sympathisants, et ce, dans une capitale de l'Union Européenne, tolérante sinon complaisante.