Lorsque je suis venu au monde, j'étais athée.
Après mon baptême, j'étais toujours athée.
J'écoutais d'une oreille très distraite, je l'avoue !
1 2
3 4
Mes parents ne m'ont pas imposé de fréquenter l'une ou l'autre de ses croyances, seul exception il m'on fait baptiser "Pression de l'environnement", à cette église de l'AB Gillard dit le Rouge.

Cela me permit probablement de voir les choses d'une autre manière, dans mon enfance je restais assez critiques tel que l'on peut être à cette âge.


Dans cette évolution d'enfant tout ce confirmait, bien sur le chemin de l'athéisme:
Expl 1: vers mes 10 ans et dans le quartier de Burenville, un prêtre me parla de dieu et je lui fit part de mon athéisme, ce prêtre je ne le connaissais pas.

Croyant pouvoir me convaincre, me demanda de l'accompagner à l'église (1) ce que je fis, dans cette église de St   Hubert à Burenville (1), je m'agenouillais sur cette chaise prévue à coté du prêtre qui était en pleine prière.

Et bien probablement que dieu l'a voulu ainsi, je suis resté athée.
Ou n'a pas voulu d'un deuxième ROUGE dans son église, car il en avait déjà vu un qui était l'AB Gillard qui à fait construire cette église dans la rue de l'Espérance.
 
Grace à dieu, il a décidé que je sois athée.

Expl 2: Toujours dans mon quartier, j'apercevais une procession qui descendait la rue Burenville (4) et empruntait le rue bois-Gotha (4). je me situais de l'autre coté de la rue sur la petite place ou l'on faisait la guinguette (2).

Il faut dire que dans les faits, si vous n'étiez pas du côté de l'église vous étiez contre....., en clair "hors de l'église point de salut".

Revenons à la procession...., voyant le défilé de croyants, une réflexion me vint à l'esprit "ah....... si cela était vrai....!, que ce serait si beau" et cela bien avant le texte du grand Jacques BREL.


Aujourd'hui 72 ans! mon chemin n'a pas changé et je ne m'en suis pas mal porté.

Ma réflexion est, avec ou sans dieu rien n'a changer la vie, la misère, la guerre etc.....
Je suis toujours considéré comme un chrétien, par le fait que des personnes ont décidés pour moi de mon orientation religieuse.


Je paye toujours pour des personnes qui n'ont jamais été élues dans des formes démocratiques et qui parle en mon nom.

Pour une véritable démocratie, l'on devrait dans vos déclarations d'impôts vous poser la question, pour quel confession voulez-vous payer la dîme et imposer les taxes en conséquence et d'exempter les personnes qui n'on aucune croyance.
MM 28/08/2014