La vie et les propos de Mahomet rapportés par les hadiths

Les hadiths sont des propos attribués à Mahomet, ou parfois à des observateurs contemporains, qui renseignent sur sa doctrine, sa vie publique comme privée et concernent des sujets d'une très grande variété. Ils se comptent par dizaines de milliers et sont habituellement distingués selon leur degré de fiabilité pour laquelle l'identification de la chaîne de transmetteurs oraux est décisive. La sélection de hadiths proposée ici a été effectuée parmi ceux considérés comme les plus fiables et propose un portrait édifiant des débuts de l'islam qui oscille entre obscurantisme et barbarie. Les compilations de hadiths de Bukhari, Muslim, Dawud et Malik, qui en comportent près de 20 000 et dont ceux-ci sont issus, peuvent être consultés, dans leur traduction en anglais, sur le site de l'Association des Étudiants Musulmans de l'Université de Californie du Sud :
http://www.usc.edu/dept/MSA/fundamentals/hadithsunnah/

Que des propos stupides et barbares aient servi de fondement à une nouvelle religion n'est pas une information propre à l'islam. Les religions de tous les peuples en ont souvent proférés de semblables à une période de leur histoire. Cependant, la spécificité de l'islam réside dans sa persistance, aujourd'hui, à ne pas considérer comme périmés certains textes anciens et à refuser leur confrontation avec les valeurs humanistes et les droits humains qui sont, eux, universels. Actuellement, dans de nombreuses dictatures musulmanes comme l'Arabie Saoudite et l'Iran, la barbarie décide du quotidien : on condamne, emprisonne, lapide, pend et décapite en vertu de principes édictés il y a 1400 ans entre Médine et La Mecque. Actuellement, dans de nombreuses démocraties où pourtant l'islam ne règne pas en maître, l'obscurantisme musulman continue à insulter l'intelligence : détermination archaïque du début du ramadan, rejet du darwinisme, invocation de la biologie pour justifier l'infériorité de la femme. Obscurantisme, abrutissement, brutalité et hypocrisie gouvernent les dictatures musulmanes.

Un élément déterminant de cette arriération moderne, une régression qu'on ne saurait qualifier de positive, réside dans la vénération, au 21e siècle, de hadiths qui sont autant de témoins d'une pensée primitive. À ce douloureux constat, les quelques "savants de l'islam" en proie à des scrupules peinent à afficher une unité cohérente : certains optent pour la contextualisation de la violence, d'autres pour l'interprétation métaphorique de l'imbécillité ou, de façon plus radicale, pour la fausseté de certains hadiths... Pourtant, alléger son boulet ne supprime pas l'entrave. Tout, en fait, repose sur la vénération de Mahomet, adoration de sa personne physique comme du moindre de ses faits et gestes. Les hadiths forment, encore aujourd'hui, la base de la sagesse populaire musulmane où le Prophète demeure le "beau modèle". Tant de soumission et d'idolâtrie verrouille alors tout questionnement du texte.

Ce travail, unique en langue française, dévoile désormais un pan essentiel de la fondation de l'islam. Il a été effectué par des historiens en poste dans des universités françaises. Pour toute référence, merci d'indiquer la source :
http://www.atheisme.org

Quelques exemples :
" Le messager d’Allah a dit :
- Que la malédiction d’Allah soit sur le voleur qui a volé un œuf et que sa main soit coupée, ainsi que sur celui qui vole une corde et que sa main soit coupée. " (récit d’Abu Huraira, Muslim XVII 4185)

" L’envoyé d’Allah a dit :
- Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, il recevront cent coups de fouet et seront lapidés à mort. " (récit de Ubada b. as Samit, Muslim XVII 4191)

" Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le. " (récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)

" Le messager d’Allah a dit :
- J’ai été désigné pour combattre contre les hommes aussi longtemps qu’ils ne disent pas : il n’y a de dieu qu’Allah. " (récit d’Abu Huraira, Muslim I 29)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- Sache que le paradis est à l’ombre des épées. " (récit d’Abdullah bin Abi Aufa, Bukhari LII 73)

" Le Prophète a dit :
- J’ai regardé le paradis et j’ai trouvé que les pauvres gens formaient la majorité des habitants; j’ai regardé en enfer et j’ai vu que la majorité des habitants étaient des femmes. " (récit d’Imran bin Husain, Bukhari LIV 464)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- S’il y a un signe maléfique quelque part, c’est dans la femme, le cheval ou la maison. " (récit de Sahl bin Sad Saidi, Bukhari LII 111)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer. " (récit d’Abu Burda, Muslim XXXVII 6666)

" Khadija est morte trois ans avant que le Prophète parte à Médine. Il y est resté environ deux ans et il se maria ensuite avec Aisha qui était une fillette de six ans; elle était âgée de neuf ans quand il a consommé le mariage. " (récit du père de Hisham, Bukhari LVIII 236)

" Mon oncle a présenté à l’apôtre d’Allah le cas d’une personne qui pensait avoir lâché un pet durant la prière. L’apôtre d’Allah a répondu :
- Il ne doit pas abandonner la prière, à moins qu’il n’entende un bruit ou qu’il sente quelque chose. " (récit d’Abbas bin Tamin, Bukhari IV 139)

" On a dit à Salman :
- Votre Prophète vous a tout appris, même en ce qui concerne les excréments.
Il répondit :
- Oui. Il a nous a interdit de faire face à la qiblah au moment de déféquer ou d’uriner et de nous nettoyer avec la main droite, avec moins de trois pierres ou avec du crottin ou un os. " (récit de Salman al Farsi, Dawud I 7)

" Um Sulaim, femme d’Abu Talha est venue voir l’apôtre d’Allah et a dit :
- Apôtre d’Allah ! En vérité Allah n’est pas honteux de te dire la vérité. Est-il nécessaire pour une femme de prendre un bain après qu’elle ait eu un rêve humide ?
L’apôtre d’Allah répondit :
- Oui, si elle a remarqué un afflux de sécrétion. " (récit d’Um Salama, Bukhari V 280)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- [... ] Celui qui se réveille de son sommeil doit laver ses mains avant de les mettre dans l’eau pour les ablutions, parce que personne ne sait ce que ses mains ont fait pendant le sommeil. " (récit d’Abu Huraira, Bukhari IV 163)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- Celui qui garantit (la chasteté de) ce qui est entre ses mâchoires et entre ses jambes (c’est-à-dire la langue et les parties intimes), je lui garantis le paradis. " (récit de Sahl bin Sa’d, Bukhari LXXVI 481)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- Il y a de la souillure sexuelle sous chaque poil donc lavez les poils et nettoyez la peau. " (récit d’Abu Hurayrah, Dawud I 248)

" Le Prophète a dit :
- Bailler vient de Satan et si quelqu’un baille, il doit contrôler le plus possible son bâillement parce que s’il fait "ha" alors Satan se moquera de lui. " (récit d’Abu Huraira, Bukhari LIV 509)

" Le Prophète est sorti avec les gens pour invoquer Allah afin que la pluie vienne. Il se leva, invoqua Allah pour la pluie, se tourna vers la qibla, retourna sa cape et il plut. " (récit d’Abas bin Tamim, Bukhari XVII 135)

" ’Uqba bin Al-Harith a dit :
- An Numan ou son fils a été amené devant le Prophète accusé d’ivrognerie. Alors le Prophète ordonna à tous les hommes présents dans la maison de le battre. Ils l’ont tous battu et j’ai été un de ceux qui l’ont battu à coups de chaussures. " (récit d’Uqba bin Al Harith, Bukhari LXXXI 765)

" L’apôtre d’Allah a dit :
- Celui qui joue aux échecs est comme celui qui teint sa main avec de la viande et du sang de porc. " (récit de Buraida, Muslim XXVIII 5612)

 

Les crimes de l'islam.

  • Recherche dans la liste d'une date, un lieu, un personnage ou un évènement
  • La liste complète page par page
  • 618 : massacre des ennemis à la bataille de Bu'ath
  • 622 : Mahomet reçoit le verset: "tuez les infidèles où vous les trouverez, faites les prisonniers..."
  • 623 : combat de Nakhla; premières morts violentes; quatre bédouins tués par huit musulmans
  • 623 c : Mahomet aurait construit une mosquée à Médine ou coupant des arbres et en exhumant les sépultures d'infidèles
  • 623 c : avis de Mahomet: "ce sont des infidèles, envers lesquels il n'y a pas lieu d'observer une interdiction sacrée"
  • 624 : décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet
  • 624 : bataille de Badr; défaite des infidèles: "les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers"
  • 624 : bataille de Badr; Mahomet à ses hommes: "quiconque d'entre vous rencontrera Djahl, tranchez lui la tête et apportez la moi".
  • 624 : révélation de Mahomet: "il n'a pas été donné à un prophète d'avoir des prisonniers , sans faire de grands massacres sur la terre.
  • 624 : après la bataille de Badr, Mahomet à oqba: "ta place et celle des tes enfants est en enfer. s'ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer..."
  • 624 c : décapitation du poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l'islam
  • 624 c : exécution d'Asma Bint Marwan femme ayant critiqué Mahomet
  • 626 ? : massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha, liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d'un fossé, avec les jeunes garçons
  • 626 c : meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poète satiriste, et de sa femme qui s'était moqué de Mahomet
  • 626 c : meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou rafi
  • 626 c : tentative de meurtre d'Abou Sofyan ordonné par Mahomet
  • 626 c : Mahomet fait couper les palmiers de l'oasis des juifs Beni Nadhir
  • 626 c : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme par du butin
  • 627 : début de la politique d'agression systématique des autres tribus
  • 628 : attaque par Mahomet de l'oasis de Khaybar
  • 628 : caravane d'infidèles pillée par Mahomet
  • 628 : Mahomet aux juifs beni Qainoqa: "si vous n'embrassez par l'islam, je vous déclare la guerre
  • 628 ? : prise de l'oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet
  • 632 : à sa mort, le pacifique Mahomet possède 7 sabres, 3 lances, 3 cuirasses, un bouclier
  • 645 : prise de Tiflis en Géorgie et conversion forcée des habitants
  • 652 : Osman perd le sceau de Mahomet dans un puits...
  • 652 : révolte des païens contre les musulmans au Khorassan
  • 652 : révolte des païens contre les musulmans au Tabaristan
  • 711 : victoire sur les Wisigoths en Espagne à Rio Barabte
  • 711 : chute du royaume wisigoth
  • 715 : siège de Samarkande: "pourquoi, ô Arabes, nous faites vous la guerre?"
  • 715 : Samarkande doit livrer 3000 esclaves par an
  • 718 : entrée de Maslama à Constantinople: "je veux leur montrer la puissance de l'islam et l'infériorité des infidèles".
  • 718 : Maslama aurait volé une croix d'or dans Sainte Sophie
  • 1999 : avril: attentat contre la mosquée Istiqlal de Djakarta, qui aurait été commis par le Jemaah Islamiyah
  • 1999 : décembre: les musulmans du village d'Al Kosheh en Egypte entendent un appel au jihad depuis leur mosquée: trois jours d'attaques contre les coptes et plus de 20 morts. Aucune répression de la part des autorités.
  • 1999 : juin: campagne de terreur d'un petit groupe islamiste dans la région de Safi au Maroc
  • 2000 : apparition de la peine d'amputation de la langue en Irak
  • 2000 : au Zamfara, selon la charia, les hommes sont fouettés en public et un voleur de vaches a éré amputé d'une main
  • 2000 : octobre: l'âge légal au mariage des filles iraniennes passe de 9 à 15 ans; la loi est rejetée un mois après par le conseil des gardiens de la révolution
  • 2000 : octobre: l'universitaire pakistanais Younus Shaik est arrêté pour avoir dit devant ses étudiants que Mahomet n'était pas né comme musulman
  • 2000 : juillet: processus d'islamisation de l'Etat nigérian du Kebbi avec l'adoption par le gouverneur Aliero de la sharia. La loi doit s'appliquer à tous les habitants.
  • 2000 : le mollah Omar émet une fatwa condamnant à mort tout musulmans convertissant à une autre religion, et à 5 ans de prison pour possession de littérature anti-islamique
  • 2000 : novembre: 4 personnes ont été condamnées en Malaisie (Etat de Kelantan) par la haute cour de sharia à 3 ans de prison pour apostasie.
  • 2000 : février: condamnation à la lapidation de Kartini bint Karim, indonésienne, par un tribunal islamique des Emirats Arabes unis, pour adultère; sous pression internationale, sa peine est commuée en emprisonnement
  • 2000 : l'Arabie Saoudite ratifie la convention pour l'élimination des discriminations envers les femmes; depuis, elles n'ont toujours pas de permis de conduire, de carte d'identité nominatives, n'ont pas de liberté de mouvement, et aucun droit de garde des enfants.
  • 2000 : selon le ministère du travail saoudien, 19 000 domestiques ont fuit leurs employeurs cette année: absence de salaires, mauvais traitements, manque de nourriture.
  • 2000 : en Arabie Saoudite, le prix d'un travailleur philippin est de 533$
  • 2000 : le rapporteur de l'ONU sur l'intolérance religieuse décompte au moins 26 fatwas au Bangladesh "destinées à étouffer toute émancipation des femmes"
  • 2000 : avril: en Arabie Saoudite, le journaliste isamélien Saleh al Harith est condamné à 7 ans de prison pour avoir mentionné l'attaque de la mosquée de Najran