: Le blog de Barbara de Toulouse Le blog de Barbara de Toulouse
  • : Réflexions sur le début du christianisme et du judaïsme rabbinique .Tout n'est pas fait de dogmes mais aussi de faits historiques et c'est cela qui m'intéresse. Le côté humain de la "chose". Les chrétiens ne connaissent rien sur l'histoire de leur religion et encore moins sur le berceau. Deux communautés issues d'une même "famille", qui se sont ignorées, voire combattue pendant des siècles, à coup de pogroms, de bûchers et d'anathèmes et pourtant elles sont "sœurs".
Le blog de Barbara de Toulouse
Les "preuves" de l'existence de Jésus Christ

Elles ne sont pas nombreuses et vraiment pas très solides :

- Flavius Josèphe
Né en 37 à Jérusalem, Ben Mathithiau dit Flavius Josèphe est un historien juif du coté des romains. Il est l'auteur de "Guerre Juive" dans lequel il ne mentionne pas JC et de "Les Antiquités juives" vers +95 en vingt livres.
Au chapitre XVIII apparaît un bref passage relatif à Jésus connu sous le nom de Testimonium Flavianum.

Cependant, il ne fait aucun doute aujourd'hui que ce passage constitue, sinon dans sa totalité, au moins partiellement, une interpolation due à une main pieuse (L'Église elle-même le reconnaît), effectuée au IVe siècle par Ambroise de Milan sous le nom d'Egesippo ou d'Eusèbe de Césarée "le faussaire" (L'âme damnée de l'empereur Constantin).

Bien sur il y avait les écrits "messianiques" des Livres de Daniel, Jérémie, et Isaïe où l'on parle du Resh Galuta et du futur Machiah.
Flavius Josèphe ne les ignorait pas dans la mesure où il avait eu une formation de scribe auprès des prêtres du Temple. Descendant lui même des grand prêtres Cohen.

- Quirinus
En l'an 6 après JC, Sulpicus Quirinius, gouverneur de Syrie, entre en fonction (censé gouverner à la naissance de JC selon Luc 2-2). JC est aussi censé naître sous Hérode (Matthieu 2-1) mort en -4! Pour sortir de cette contradiction gênante, certains chrétiens parlent d'une pierre découverte à Antioche et dont l'inscription parle de Quirinus avant la naissance de JC. Cette pierre existe bien mais ne fait que relater des faits de guerre de Quirinus et ne résout pas la contradiction de date due à une méconnaissance de l'histoire des auteurs des évangiles.

Là ,on peut se demander si on a pas fait une "boulette" en utilisant Quirinus ??
Il est vrai que l'on a fait venir Sulpicus Quirinus en Judée lorsque Rome a destitué Hérode Archélaus en 6 ap EC. c'est Quirinus qui répartira les territoires à chacun des héritiers restants. Ainsi Hérode Philippe se retrouve sur le territoire de Banias près de laquelle il fera édifié la ville de Césarée Philippe. (voir les livres de Flavius Josèphe)
C'est a partir de l'an 6 que la Judée sera considérée comme une province romaine, et son "gouverneur" sera nommé par Rome, et c'est lui qui aura les rennes du pouvoir. C'est une incohérence historique que de dire que Hérode Antipas était le roi de Jérusalem.

Par contre il existe ce que l'on appelle les Quirinus qui sont les descendants des fondateurs de Rome et qui avaient la garde des boucliers et des lances sacrées à Rome. Ils assistaient au nombres de 12 au Lupercales. Ils avaient le statuts de prêtres saliens .
Il existe à Rome un Dieu appelé aussi
Quirinus .
Voir la religion romaine sous l'Antiquité et Saliens de Mars et Saliens de Quirinus

Ce peut il que le recensement de "Quirinus" ne soit pas plutôt le recensement des Quirinus pour trouver un successeur à Auguste et que l'on se soit trompé de 2 ans puisque Auguste a adopté
Tibère seulement en 4 ap EC ????

- Suétone

Caius Suetonius Tranquillus naît sans doute à Rome vers +70, un homme de bibliothèque, un historien un peu approximatif. Il parle de juifs provoquant des troubles à Rome à l'instigation d'un certain Crestos en +42 (à peu près 10 ans après la mort supposée de JC). Crestos (à ne pas confondre avec Christos) signifie "le bon" ou "utile" et était courant dans la Rome de l'époque, souvent porté par des esclaves libérés. C'était, par exemple, le nom de l'adjoint du préfet Ulpien.
Ici il s'agit d'un des chefs organisateurs des désordres qui se révélèrent à Rome avec une particulière fréquence dans les années 39-40 sous Caligula.

Vu le problème posé par les dates et les lieux, l'Église ne défend plus guère la théorie Crestos=Christ=JC.

- Mara Bar Sérapion
La lettre ne cite ni le Christ ni Jésus. Elle parle du roi des juifs qui pourrait dater de plusieurs siècles avant JC et elle contient des erreurs historiques.

- Tacite
Publius Cornelius Tacitus né en +52/54, historien romain, à propos de l'incendie de Rome, en +116 (qui n'a jamais eu lieu).
En +120, il cite les chrétiens dont le nom leur vient du Christ.
Les historiens critiques ont prouvé que ce témoignage est une interpolation (Tacite parle par exemple du procurateur Pilate qui n'était que préfet).

Il est prouvé qu'il s'agit d'un faux qui date de 1429 écrit par Pogge, un secrétaire pontifical, un des plus grands faussaires du christianisme.

-Pline le jeune
Caius Plinius Secondus gouverneur, en 112, cite une communauté qui croyait en un certain Khristo. Contrairement à ce que l'Église a soutenu, il ne s'agissait pas de chrétiens. On pense que le passage est un faux et peut-être la lettre entière. Il faut noter que la lettre ne cite pas Jésus.

- Thallus
Aurai témoigné au sujet de l'obscurité qui s'est abattu au moment de la crucifixion de JC (et dont personne n'a entendu parler). L'écrit lui-même n'existe pas, il est cité par Eusèbe (le faussaire) qui cite lui-même Jules l'Africain. Ce témoignage daterai entre +100 et +200.

- Talmud juif

Il parle vaguement d'un certain Yeshu pendu la veille de Pâques. C'est vague et que penser d'un texte rédigé vers le Ve siècle?

An outre, on retrouve dans les interprétations du
Talmud plusieurs "Jésus" ,écrit sous différentes formes --> Yéshu, Yechouah ou Yeoschouah (selon les traductions qui ont été faites)

Autres curiosités : si l'on va en profondeur au sujet des anecdotes parlant de ces "Jésus", on retrouve des évènements qui ont eu lieu avant ou après l'existence de Jésus des Evangiles.

Ex : Yeshu dit l'Egyptien qui se fait arrêter sur le Mont des Oliviers par le procurateur Félix ou Yeshu Ben Perahaya, prêtre considéré comme le "Maître de Justice", ou Yechouah qui n'est autre que Josué de l'Ancien Testament

On a l'impression que la vie du "personnage" de Jésus des Evangile est un "patchwork" fait de morceaux de vie des différents "Jésus" dont parle le Talmud .

Alors, est ce que les Evangiles sont une nouvelle forme littéraire juive pour donner un nouvelle enseignement hébraïque ????? C'est possible puisqu'on retrouve une forme midrashique dans l'évangile de Matthieu. Ce dernier a été sans doute écrit à l'origine soit en hébreu, soit en araméen.

- Lucien

Lucien de Samosate, romain satirique, vers +200, raille les chrétiens qui adorent ce "sophiste crucifié".

Qu'en conclure à une époque où les évangiles étaient déjà rédigés?

-Lemaire: en Octobre 2002, Lemaire, archéologue, fait paraître un article dans "Biblical Archaeology Review" où il affirme qu'un ancien coffre a servi à recevoir le corps de Jacques frère de Jésus.

On ne sait pas dater l'ossuaire ni d'où il vient. Lemaire appuie ses dires sur une inscription gravée en araméen dans l'ossuaire "Jacob fils de Joseph, frère de Jésus". La presse s'empare de l'affaire: enfin une "preuve" de l'existence de Jésus. Quelques jours plus tard, Paul Flesher de l'université du Wyoming démontre que c'est un faux: la deuxième partie "frère de Jésus a été rajoutée plus tard autour du IIIe siècle.

«Il s'agit d'une extrapolation», a estimé l'abbé Émile Puech, de l'École Biblique et archéologique française de Jérusalem.

 La juxtaposition de trois noms est rare mais pas unique, rien ne prouve qu'il s'agisse de personnes très connues et certainement pas que Jacques soit le fils de Joseph et Marie, a-t-il déclaré à l'AFP. «Ce n'est plus de la science, ni du travail d'historien, mais du roman ou du business».

En décembre 2002, l'enquête continue: Voir l'article dans "Sciences et Avenir" du mois de décembre 2002. On s'avance vers un faux: de plus en plus de soupçons pèsent sur cet ossuaire qui pourrait bien constituer la plus grosse fraude archéologique de ces dernières années. Les spécialistes s'en détournent prudemment.

Les "preuves" avancées par Lemaire qui reposent surtout sur sa conviction paraissent bien minces et des faits troublants restent inexpliqués. Bref: la seule "preuve" de l'existence de JC pourrait bien n'être qu'un immense canular...

En juin 2003, un comité d'experts archéologues israéliens rend son verdict: L'ossuaire qui aurait servi à recevoir le corps du frère de Jésus est un faux: l'ossuaire est d'époque mais la gravure est récente.

Une commission d'experts a conclu a un faux et le 25 juillet 2003, le vendeur Oded Golan (qui n'en est pas à son premier faux) a été arrêté par la police qui a perquisitionné son domicile et a trouvé des outils pour réaliser le faux et d'autres faux ossuaires à moitié terminés..

Cette histoire de faussaire a mis à mal la réputation de l'archéologue mais surtout sa crédibilité. D'autant que Lemaire s'est fait "avoir" une autre fois, pour une soi disant grenade ayant décorée le Temple, copie de celle qui avait été trouvée à Qumran.

CONCLUSION : Comme vous pouvez le voir il n'y a aucunes preuves solides de l'existence de Jésus(psl) sans entrer dans les considérations religieuses. On se demande comment font les chrétiens pour y croire vu qu'il n'y a rien du tout confirmant l'existence de leur figure emblématique.

Par contre si on considère que les Evangiles sont une nouvelle forme littéraire pour formuler la loi mosaïque, on ouvre d'autres perspectives. Le Hic sont les traductions qui en ont été faites.

Beaucoup de mains pieuses, lors des copies, ont "corrigé" les textes,
Il existe une "légende" chez les Juifs scribes qui parle de livres perdus qu'ils appellent le Aven Gilhyon ,qui ressemblent étrangement par le son de leurs noms aux Evangiles. Mais à ce jour aucune copies ou originaux n'ont été retrouvé .

Font ils parties de ces livres mis à l'index, par les différentes communautés aussi bien juive que chrétiennes ? Possible, puisque l'Eglise a poussé l'iconoclaste jusqu'à faire brûler le Talmud sur les places publiques pour tenter de le faire disparaître.
Les auteurs des Evangiles devaient connaitre les préceptes hébreux et donc avoir la connaissance de certains livres , d'autant qu'ils piochent allègrement dans  l'Ancien Testament.

Pour un aperçu lire l'épître aux hébreux  qui sont bourré de citations de l'Ancien Testament.
Un Livre à lire pour mieux comprendre ---->Les citations de l'Ancien Testament dans l'Epître aux Hébreux

Article inspiré par un article de "Bible chez Alice "...

Mais que pensent les écrivains modernes qui se sont penchés sur "Jésus de Nazareth" ????

-Arthur Heulhard --->JB= Christ = Barabas
-Daniel Massé ---> JC = Judas de Gamala
-Robert Amberlain --->Judas de Gamala et les Templiers en auraient eu la preuve (????)
-Bernard Dubourg ---> JC est une invention et pour lui JC et St Paul sont fictifs..
-John M Robertson ----> "Jésus" est développer à partir du culte de Josué (de la Genèse) et éventuellement  des ajouts de la vie d'Appolonius de Tyane.

Josué = Yahwé sauve----> d'où le "sauveur"
Le Livre de Josué est le premier des livres "historiques" du Tanakh (pour les juifs)et de l'Ancien Testament (pour les chrétiens)

-Tom Harpur ---> JC = une fable historique inventée au III et IV siècle.
-Luigi Cascioli --->JC = Jean de Gamala, fils de Judas le Galiléen .
Pour revenir au Yeshu qui fut pendu.

Il fut pendu où ? selon le Talmud, il le fut à Lod , qui est très loin de Jérusalem !!!! quand cela a t'il eu lieu ?
Après la chute du Temple donc après 70 de l'EC.

On trouve traces de ce Yeshu dans les textes juifs sous différentes formes.

1) Yeochouah Ha Notzri ce qui donne dans les traductions chrétiennes Jésus de Nazareth.
Le hic c'est qu'au temps de Jésus (I siècle) Nazareth n'existait pas !!! Donc on ne peut pas traduire Notzri par habitant de Nazareth. Et les textes juifs "jouent " quelque fois sur les mots et on trouve des abrégés comme Y e s h u   qui serait un acronyme = Immach Schemo Vezikro -----> "que son nom et sa mémoire soient perdus"

2)Christ = Otcho Isch sous entendu "cet homme" (connu de tous)

Avodah Zarah 6a
"Devant l'aveugle tu ne mettras pas d'obstacle"
Lévitique 19.14 Talmud avoda zarah 6a "est appelé idolâtre, celui qui suit les enseignement fallacieux de "cet homme", qui leur enseigne à jeûner le premier jour du Shabbath,c'est à dire de célébrer le premier jour après le Shabbath ----> le Dimanche.

Petit rappel : pour les juifs un jour commence à la tombée de la nuit ,parce que dans la Genèse il est écrit : il y eu une nuit puis un jour. Donc les Chrétiens jeûnait et priaient la nuit après Shabbath qui finissait le Samedi à la tombée de la nuit.

3)Peloni que l'on peut traduire en "machin-bidule"
Chagigah 4b
"Marie....la mère de Peloni (sous entendu de "machin-bidule" dont il est question dans Shabbath 104b
Soi dit en passant on trouve d'autres "Marie" dans les textes sous forme de Myriam ,qui peuvent faire allusion à la soeur d'Aaron, ou Myriam le surnom de Marthe ,femme d'un cohen gadol.

4)Par mépris on trouve Haggar bar Haggar ----> le charpentier fils de charpentier ainsi que Ben charsh etaïm --->fils de menuisier sans que "jésus" y apparaisse..

5)On trouve aussi le nom de Talui = "celui qui a été pendu" (nom tardif)

Dans le Hilch Akum de Maïmonide, le Rabbin Samuel Ben Meïr, réfère au fait qu'il était interdit de prendre part aux fêtes de Noël et de Pâques, parce qu'elles étaient célébrées en l'honneur de Talui (celui qui a été pendu).
Le Rabbin Ezra, dans un commentaire de la Genèse l'appelle aussi Talui, en faisant allusion que Constantin l'avait reproduit en effigie sur sa bannière = "A l'époque de Constantin, qui opéra un changement complet de religion et plaça, sur sa bannière l'effigie de Talui (celui qui avait été pendu)

Ceci est un commentaire tardif, et il devait manquer des éléments au commentateur.
a) Constantin s'est converti au christianisme sur son lit de mort (il y a de gros doutes sur la véracité de cette conversion)
b) le Chrisme représenté sur la bannière était peut être l'emblème de la Groma qui représente les "forces" des 4 points cardinaux, du ciel et de la terre. L'Oméga étant le "chiffre" de Jupiter.
L'alpha étant "l'équerre" permettant de trouver l'équilibre tel un "fil à plomb".
Les Agrimensores étaient les garants de "réussite" puisqu'ils lisaient les augures, et savaient où les lieux bénéfiques se trouvaient ( pour un temple, pour une ville, pour une bataille)
c) C'est le successeur de Constantin qui mettra en place une "christianisation" de l'Empire.
voir Les Arpenteurs Romains

L'indépendant 13/01/2011 17:15
Chère Barbara, vous êtes quand même incroyable de mauvaise foi !... En effet, vous vous gardez bien de dire à propos de cette ancienne hostie que les professeurs Linolli et Bertolli ont mené des examens qui EN EFFET, ont conclu que l'on se trouvait bien en présence de chair et de sang de même groupe sanguin, d'origine humaine, et venant du myocarde (coeur). Il a été noté qu'il n'y en avait aucun signe de corruption, même après des siècles d'exposition. Le Christ a dit que le pain était son corps (n'oubliez pas le symbole et le language en parabole). Or l'hostie représente le corps du Christ... D'où le miracle de cette transformation et de la signification de celle-ci.
Je vous porte simplement la contradiction en apportant des éléments. Ce n'est pas dans le but de faire une mini-guerre de religion, comme votre attitude tendrait à le faire. Quel en est l'intérêt, sauf que de provoquer l'autre dans sa foi de manière... enfantine.
Cordialement.

Barbara de Toulouse 14/01/2011 13:03



Croyez ce que vous voulez, je ne suis pas là pour vous en empêcher ,loin de moi cette idée.


Abraham s'était révolté contre les idoles, c'est ainsi que naquit le yahwisme. Sa réflèxion s'est posée le jour où l'on allait prier devant des statues agèes de quelques jours, Moîse aussi
avait dit que l'on ne pouvait reproduire le visage de Dieu sous quelque forme que ce soit sinon l'homme tombe dans l'idolatrie...Je ne vous empêche nullement de vous agenouiller devant un
morceau de myocarde et je ne pense pas (avis personnel) que Dieu se manifeste de cette façon .Penser que ce bout de myocarde est une manifestation de Dieu ressemble à s'y méprendre à une
forme de fétichisme.


http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9tichisme


http://fr.wikipedia.org/wiki/Idolatrie


Quand à ce blog....ce n'est que le cheminement de ma pensée, de mes réflèxions sur ce que l'on appelle les religions du Livre, et je m'interroge sur la véracité "historique" de Jésus de Nazareth,
et je me suis aperçue qu'il fallait lire autrement les Evangiles pour en comprendre le fond et qui n'a rien à voir avec les dogmes et les doctrines chrétiennes ou plutôt pour être juste,
catholiques....qui a coup de conciles on déifié un "homme" qui n'a sans doute pas existé sauf dans l'imagination midrashique des auteurs des Evangiles et il s'agit d'un exercice intellectuel
à plusieurs niveaux, tout comme est la compréhension de l'Ancien Testament.

Personnellement , et pour en finir, je ne crois pas à ce genre de miracle, désolée de vous décevoir. ... mais je sais que cela ne vous empêchera pas de dormir et je vous souhaite une bonne route
sur le chemin de votre Vie. Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté....


L'indépendant 08/12/2010 14:50
Une hostie moisie ? On voit que vous ne maîtrisez manifestement pas le sujet... Idem pour Lourdes. Quoique vous en pensiez et en disiez cela à quelque rapport avec le Christ (et même Dieu ajouterai-je).

Votre argumentation est bien légère ! Vous devriez la nourrir un peu plus...

Amicalement.

Barbara de Toulouse 10/01/2011 14:07



Ceci est l'hostie de Lanciano
Si ça ce n'est pas une hostie "moisie", qu'est ce que c'est ?

Un miracle de Dieu aurait laissé l'hostie intacte, parce que Dieu est parfait dans ce qu'il fait, non ?

Du reste, ce que l'on appelle "hostie" n'est en réalité une tranche découpé dans un myocarde résultat une supercherie de plus mais qui monte l'habileté du "praticien" qui a fait la découpe.
Ceci a été déterminé par d'illustre professeurs : 
-docteur Odoardo Linoli, professeur d’Anatomie, d’Histologie Pathologique, de Chimie et de Microscopie Clinique et médecin en chef de l'ensemble des hôpitaux d'Arezzo,
-docteur Ruggero Bertelli, professeur émérite du département d'anatomie de l'Université de Sienne
L'Eglise n'est pas à une supercherie près, du moment où cela attire les fidèles et leurs dons...

L'indépendant 27/11/2010 17:29
Chère Barbara, je constate que vous n'avez nullement répondu par votre dernier message sur les exemples que j'ai cité. Vous faites mention d'autres reliques dont je n'ai pas parlé ! Il est évident, ne vous en déplaise, que vous ne pouvez nier la véracité des exemples dont j'ai fait mention (notamment les guérisons de Lourdes qui sont incontestables et certifiés par commission médicale indépendante).

Je vois que vous faites mention de Jésus dans votre dernier post. Vous vous améliorez ma petite.

Amitiés chrétiennes.

Barbara de Toulouse
29/11/2010 11:57


Je n'ai pas répondu parce que même le Bon dieu a pris une journée dans la semaine pour se reposer. Quant aux reliques, une hostie moisie dans un "bocal" ma foi si vous y croyez, l'effet placebo est un exemple concret.... quant à Lourdes dans la liste des miracles il ne faut pas oublier celui du gars en chaise roulante, qui a eu des pneus tout neufs... là cela relève du
miracle.... Incroyable ce que le psychisme peut faire !!

Quant à la "petite", elle fait 1,80 m, et a 50ans , bref une mémé....qui remercie tous les jours le Bon Dieu de ne pas avoir donné... d'ailes aux vaches...

Bref gardez le sens de l'humour, et au lieu de parler de "miracles", parlez donc du vrai sujet les fraudes religieuses on sera dans le vif du sujet. Mettre un commentaire ne veut pas dire ouvrir un forum.

Restez donc circonspect ????  bref restez clair et court . Merci

L'indépendant 14/11/2010 02:47
Je ne voulais pas répondre à votre post où il y a des erreurs, mais retombant sur votre blog, je ne peux m'en empêcher.

1)J'ai fait mention du miracle de Lanciano (pas de Luciano). Je ne vois pas ou vous avez été dénicher une femme juive dans cette histoire ???

Cordialement.
2)En ce qui concerne celui de Guadalupé :
a) Quand bien même il y aurait des symboles autres que "chrétiens", en quoi cela pose un problème ?
b) Vous oubliez les personnages apparaissant dans les yeux de l'image de la Vierge lorsque ceux-ci sont agrandis au microscope.
3) A propos de Lourdes et plus généralement lors des apparitions mariales, la Vierge ne se présente pas en tant que telle. N'oubliez pas non plus, que le clergé local était au départ tout à fait hostile au témoignage de Bernadette Soubirous. Les autorités politiques et administratives aussi d'ailleurs...

Barbara de Toulouse 22/11/2010 10:36

Le problème avec toutes les reliques que l'on trouve dans le monde, on peut avancer sans se tromper que nombre de Saints ont eu des problèmes physiques.


A savoir ils avaient plus de deux bras, de deux jambes, voire plus d'une tête par exemple Marie Madeleine a deux têtes...curiosités que l'Eglise s'est bien retenue de relever.Tant que l'argent rentre c'est l'essentiel.Et dire que les marchands du Temple furent chassés parce qu'ils profitaient des croyants....

Autre exemple parlant le Suaire de Turin date du XV siècle ( le point de tissage utilisé n'était pas connu au temps du Christ et le Carbonne 14 et l'analyse moléculaire le prouvent)

Utilisation de reliques a toujours permis de faire renaitre une économie locale ce qui d'un point de vue religieux, est un pêché de lucre et de luxe pour des gens qui sont sensé resté dans la modestie, et ne rien posséder. Le Christ n'a t il pas dit de tout donner et de vivre modestement (je résume sinon ce serait trop long)

Je ne vous empêche pas d'y croire, si vous pensez que cela peut vous faire du bien ce doit être difficile de remettre en question des dogmes qui demandent de croire avant de comprendre, tant c'est ancré dans les mœurs et l'éducation bref tout cela est plein d'apriori que l'on a peur de désacralisé et de se retrouvé comment dire "tout nu".
Amicalement
Barbara

 

L'indépendant 20/10/2010 16:33
Je persiste et signe.
Il y a un commentaire de Flavius sur le Christ sujet à cautions, mais il y en a un autre qui ne l'est pas. D'autre part, vous n'avez pas répondu sur la mention au sein de ses écrits de Jean le Baptiste. Or si le Basptiste a existé...
Pour ce qui est de Jésus "l'égyptien", citez vos sources ?


Et si le Christ (et donc sa mère Marie), n'ont jamais existé (risible), expliquez donc les miracles de Lanciano, Guadalupe et Lourdes.


 23/10/2010 11:52

Dommage que vous n'ayez pas lu l'article sur les rébellions juives, vous auriez su qui est "Jésus" ou Yeshu l'Egyptien et en plus vous auriez eu les sources...

Yeshu l'Egyptien c'est le chef d'une rebellion qui date entre 52 et 58 de l'EC.

http://jasmina31.over-blog.com/categorie-11399616.html

Vous comprendrez que je ne vais pas tout reprendre. Pour Jean le Baptiste, il faut le rapprocher à la Loi du Niddah qui sera mis en place qu'après la chute du Temple. Le dire "Essénien" est une erreur puisque les Esséniens ont été virés de Judée (donc de Jérusalem) en 39 de l'EC (tiens en même temps qu'Antipas et la "Madeleine" !)

Pour les miracles c'est si vous voulez y croire , moi je ne vous en empêche pas, si cela peut vous faire du bien d'y croire !!!

Même si je n'y crois pas un seul instant au miracle de Luciano, car je ne crois pas qu'une juive puisse être une sorcière et encore moins de demander une "hostie consacrée", elle sait faire elle même du pain azime. Tout cela relève de la superstition, de la discrimination et du folklore.

Quant au miracle de Guadalupé on peut mettre un bémol. Le Tilma, tissu dans lequel est faite la cape est le même matériau dont se servait les Incas pour faire leur codex. Ils ne sont pas si fragile que cela puisqu'ils sont arrivés jusqu'à nous. Donc dire que la Cape de Guadelupé est fragile est un mensonge. L'iconographie de la "Vierge" est remplie de symboles antérieurs ,ainsi le
voile est un attribut des Déesses "Mère" sous l'Antiquité, la Ceinture appartient à Aphrodite, et la Lune à Artémis, et les étoiles sur le voile à Derketo mais il manque la "corona muralis". Donc
on peut être en face d'un "nouvel archétype" de la représentation d'une Vierge sacrée, Et curieusement cette dame qui se fait entendre par Juan Diego n'a jamais dit qui elle était. C'est
seulement lorsque Juan a expliqué ce qui c'est passé, que les autorités ecclésiastiques ont décrété qu'il s'agissait de la Vierge.

Et on peut mettre en parallèle la "Vierge de Lourdes". Bernadette Soubirous n'a jamais dit que c'était la Vierge mais une Dame "blanche" ce qui n'est pas du tout la même chose. C'est écrit dans
les Procès Verbaux que Bernadette a fait aux différentes autorités, aussi bien au Maire et commissaire de Police de Lourdes qu'au Conseil des Evêques lors de leur enquête.

Comme tout lieu de culte important, on sait très bien que si il y a des fidèles ,il y a une manne économique. Curieusement lorsque l'Europe devient indépendante du Vatican, ou si on préfère
lorsque l'Eglise se retrouve en situation "d'infériorité" on voit fleurir des "miracles" qui font affluer du monde.

Ainsi en 1531 il y a le miracle de Guadeloupe qui permettra de justifier la guerre en 1532 de Pizzaro contre ces "mécréants " d'Incas. Une apparition de la Vierge comme "justification" ou une "légitimation" d'un génocide.

Et pour Lourdes c'était une façon de lutter contre le Concordat.

A vous de réfléchir !!!!
Amicalement
Barbara