Encore une fois l'histoire risque de se répéter
Aujourd'hui la confrontation des USA avec les pays qui refusent la servitude est à un point très dangereux.

Si une guerre se déclare ce sera pour cause des USA qui la veulent et de vous qui ne manifesté aucune désapprobation.
MM 24 août 2015  

UKRAINE DE HIER

UKRAINE D'AUJOURDHUI

DIRE NON AUX PROVOCATIONS NEO-FASCISTES EN UKRAINE

 Une crise politique d’importance majeure se profile en Ukraine. Sous prétexte de faire pression sur le gouvernement pour qu’il signe un accord d’association avec l’Union européenne, une nouvelle « révolution de couleur » est en préparation dans ce pays. Comme ce fut le cas dans d’autres pays, les forces d’opposition de ce pays comptent avec le soutien, à peine caché, des puissances occidentales et de leurs services secrets.

 Mais ce qui est particulièrement inquiétant dans le cas qui nous occupe, c’est que une des forces les plus  actives dans cette révolte est constituée par un mouvement des nostalgiques de la collaboration avec les nazis. En effet, le parti Svoboda (« Liberté ») est formé par des admirateurs et héritiers des fascistes ukrainiens qui ont combattu avec les nazis pendant la deuxième guerre mondiale. C’est ce parti, très puissant, notamment à l’ouest du pays, qui organise tous les ans, de manière ouverte, des célébrations publiques en hommage des collaborateurs de la Wehrmacht.

Dans ce contexte, le soutien ouvert que ces activiste ont reçu et continuent de recevoir de la part des autorités de Berlin et, de manière plus hypocrite, de l’Union européenne est proprement scandaleux et ne fait que confirmer l’imposture de leurs déclarations en faveur des libertés et des droits de l’homme. Ainsi, derrière cette gigantesque manipulation soutenue par les grands médias nous nous trouvons face à un moment de définition de la construction européenne ou se profile la motivation géopolitique d’une Allemagne chaque fois plus agressive dans ses visées hégémoniques.  

C’est pour ces raisons que nous demandons à la direction du Parti de la gauche européenne de procéder à une rapide consultation de manière à ne pas rester silencieux devant la gravité de ces événements.