Le pape est mort.

"Replongeant dans mes vieux papiers, je tenais à faire part de ce texte écris par une chrétienne que je ne connais pas et avec la quel je ne partage pas ses croyances, étant athée!

Ce texte démontre bien le constat fait de la gestion par l'église n'est pas différent de la gestion d'un état. Ce qui est fondamentale dans cette état, est qu'il est une dictature depuis sa naissance et n'est pas prêt à l'abandonner par des élections.

Dans le passé ce même pape allait dans les pays de l'Est (pas riche mais avait pour manger) et prônait la révolte, appliquait une attitude complètement différente dans les pays d'Amérique latine (une misère noir existait et existe toujours à ce jour)."

Voilà pourquoi je ne peut être que d'accord avec Carmen SEPULVEDA. "

 

Le pape est mort .... et les médias s'en donnent à coeur joie sur cette nouvelle.

Je vois pleurer la planète entière et ça m'agace ? Je suis chrétienne et la mort du pape m'indiffère ..... c'est-à-dire plutôt m'interpelle.

 

On dit souvent que les hommes ont la mémoire courte. cet homme, d'une mégalomanie incroyable est allé aux quatre coins du monde soi disant prêcher l'amour et la paix, il se présentait chez les démunis blindé comme un char de guerre entouré de sbires prêts à sauter sur le moindre geste d'approche d'un(e) dévote. Je me demande ce qu'il restait après chacun de ses passages, la misère restait la même, les injustices ne faisaient que s'accroître et les oubliés devenaient plus vulnérables.

 

Je me demande quel aurait été la réaction du Christ devant son successeur, ami des dictateurs et des puissants, défenseur des règles qui vont à l'encontre des plus déshérités.

Il était contre l'avortement mais je ne l'ai jamais vu manifester sa désapprobation contre les assassinats des enfants en Amérique latine ou d'avoir utilisé son charisme pour obliger les grands desquels il était si proche pour en finir avec la mortalité infantile à cause de la faim et des maladies.

Je respecte la douleur de tous ces gens mais si pour eux le pape était source d'amour et de paix pourquoi ne pas tourner la vue vers nous les vivants qui sommes de plus en plus seuls et vers notre planète qui est en train de dépérir.

 

Si les médias mettaient toute l'énergie qu'ils ont mise pour nous rabâcher pendant plus d'une semaine sur sa maladie et la mort du Saint Père, à dénoncer les magouilles de Bush, à défendre les travailleurs sur les agissements des gouvernements corrompus, à aider l'homme à évoluer en dignité, à construire ici bas un paradis de justice, de paix, d'égalité et d'amour comme le prônait la théologie de la libération que sa sainteté à si farouchement condamnée.

Carmen SEPULVEDA.