PS
Parti Social Démocrate
équivalent
CDH
MR ECOLO
CDH
C
entre D'exploitation Humaine
Bras politique du vatican
Toute variance politique
MR
Mouvement Radicaliste
anti-progrès
Les amis des riches ce disant Libéral
ECOLO
E
quipe Complaisante aux capitals Oublient Les terroristes financiers Ouest comme est
Doublon  CDH avec un très grande variance.

Les herbes d'abord, les petites gens par dessus bords.
Vote avec la majorité pour la régression.

 
       
Et nous monsieur Obama.
Vous dite aux Russes de rester chez eux et que dite-vous pour les yankees dans notre pays. 
WIKIPEDIA
Les guerres amérindiennes sont l'ensemble des guerres opposant les colons européens puis le gouvernement des États-Unis aux peuples Nord-Amérindiens, de 1778 à 1890.

Bien qu'aucune guerre ne fût officiellement déclarée par le Congrès des États-Unis, l'armée fut constamment en guerre contre ces peuples à partir de 1778. Elles se sont prolongées au XIXe siècle par des violences et de nombreux massacres de la part des deux camps.

L'historien américain Howard Zinn rappelle que « les gouvernements américains [ont] signé plus de quatre cents traités avec les Amérindiens et les [ont] tous violés, sans exception »[2].

L'ensemble des combats et massacres livrés entre les États-Unis et les Indiens fait 19 000 victimes chez les blancs et environ 30 000 du côté des Indiens, hommes, femmes et enfants[1]. Entre 9 et 11,5 millions à la fin du XVe siècle, les Indiens d'Amérique du Nord ne sont plus que 250 000 en 1890.

Cette hécatombe démographique sans équivalent dans l'histoire étant due essentiellement aux épidémies et aux famines, provoquées notamment par les déportations et la chasse intensive du bison dont la population passe de 60 000 000 au début du XVIe siècle à 1 000 à la fin du XIXe[3].

Les crimes de guerre des Alliés ont été des violations des lois de la guerre commis par les Alliés au cours de la Seconde Guerre mondiale contre les populations civiles et militaires des puissances de l'Axe.

Ils consistent principalement en des bombardements de villes ouvertes en France lors de la Libération, dans les autres pays occupés et en Allemagne ainsi que dans le Pacifique. D'autres crimes de guerres commis par les Alliés sont les massacres de prisonniers de guerres allemands, italiens et japonais.
 
Poutine di..
La Crimée est partie intégrante de la Russie.
 Depuis des jours poutine reçoit des menaces des USA et de L'Europe.
Quand Poutine répond "Poutine hausse dangereusement le ton".
Il faut savoir que nous somme manipulés d'un côté comme de l'autre mais pour y voir un peu clair, il faut avoir une base idéologique qui n'est pas à géométrie variable, une peu de connaissance de l'histoire et des règlements internationaux et des actes commis par ceux qui manipule ces règlements.

Un tout bel exemple:  Les USA crient aux terrorismes contre tout qui les déranges.
Mes les terroristes que l'on nomme Talibans est la propre construction des américains en Afghanistan.


Ils ont soudoyé Saddam Hussein en Iraq pour luter contre l'Iran.
De même avec les talibans contre les Russes qui ce trouvaient en Afghanistan et ils s'étonnent des retours de manivelles.

Comme ils pratiquent dans les pays arabes, au Venezuela, à Cuba, en Ukraine, partout dans le monde.
Il ne faut pas non plus oublié le Chili et Pinochet, fomenter et soutenu par les USA et l'église.
 

Il n'est pas le seul président à dénoncer
les graves problèmes de démocratie aux USA


Massacre par les troupe US au Vietnam et pratique toujours dans le monde et que fait le tribunal pénale international.
  • Liste (non exhaustive) des agressions extérieures des USA.

  • 1°) Sur le territoire nord-américain

  • -1783 : Annexion de tout le territoire jusqu’à la rive gauche du Mississippi, et ce, dès la fin de la guerre d’indépendance, soit un territoire d’une superficie quasi égale aux 13 états initiaux. Les USA doublent ainsi de superficie dès leur naissance.
    -1803 : Annexion de la Louisiane achetée à la France, immense territoire sur la rive droite.
    -1812 : Annexion du dernier état boucanier du pirate Laffitte dans les bayous près de La Nouvelle-Orléans. Les sociétés flibustières (du XVIème-XVIIème siècle), puis boucanières (XVIIIème siècle) furent les seules sociétés modernes d’hommes libres (avec les états boers). Elles accueillaient toute la lie de l’humanité, droits communs, esclaves noirs en fuite, français, anglais, irlandais, écossais, espagnols, portugais, hollandais, protestants, catholiques, hommes, femmes, etc... dans une société totalement égalitaire. Il est curieux que les marxistes aient totalement passé sous silence ces sociétés, alors qu’ils se souviennent d’épisodes plus anciens et qui ont échoué, faute de projet politique, tel Spartacus. Seul inconvénient des « pirates » : la violence. Ces sociétés rappellent un peu nos cités de « non droit » ou les communautés roms.
    -1812-14 : 2ème (et dernière) guerre avec l’Angleterre. Échec de l’annexion du Canada, les anglais rasent Washington.
    -1818 : Paix « éternelle » avec l’Angleterre : partage moit-moit des grands lacs sauf le lac Michigan qui revient en totalité aux USA et frontière du 4
    9ème parallèle vers l’ouest 
    -1819 : Annexion de la Floride achetée à l’Espagne et garantie des frontières avec la Nouvelle Espagne (Mexique à partir de 1821).
    -1836 : Les colons américains installés au Texas proclament l’indépendance de cet état.
    -1842 : Annexion du Maine sur le Québec (avec l’accord des anglais).
    -1845 : Annexion du Texas en violation de l’accord de 1819.
    -1846 : Avenant au traité de 1818 avec l’Angleterre et poursuite de la frontière du 49ème parallèle jusqu’au Pacifique (sauf Vancouver), ce qui permet aux USA de prolonger le territoire acheté aux français jusqu’au Pacifique (futurs Oregon et Washington) et de s’installer entre les anglais (an nord) et les espagnols (au sud) et de virer les russes descendant de l’Alaska qui avaient profiter de l’occupation de l’Espagne par Napoléon pour installer un comptoir à San Francisco avec l’aide de gouverneurs corrompus (épisode de Zorro). 
    -1848 : Guerre avec le Mexique et annexion de la Californie, du Nevada, de l’Arizona, de l’Utah et du Colorado.
    -1853 : Achat du Nouveau-Mexique au Mexique.
    -1862 : « Homestead Act », permet aux colons de s’emparer des terres des indiens en toute légalité et impunité... en violation des traités signés avec eux.

    -1861-65 : Guerre de Sécession où les français en profitent pour annexer le Mexique. La guerre terminée, la menace d’une intervention suffira à les faire partir.
    -1867 : Achat de l’Alaska à la Russie, au moment même ou se crée le Dominion du Canada.
    -1871 : La Colombie britannique se rattache au Dominion pour échapper à de nouvelles visées expansionnistes américaines.
    -1891 : Fin du « Homestead Act » par l’annexion du dernier Territoire Indien qui devient l’Oklahoma. C’est le dernier acte des 109 traités signés avec les indiens dont strictement aucuns n’a été respectés.
    -1903 : fixation de la frontière entre l’Alaska et le Canada. Conséquence du dernier « gold rush », les citoyens américains se trouvaient majoritaire dans la vallée du Yukon qui fut ainsi presque entièrement annexée à l’Alaska sans jamais avoir été russe. C’est ainsi que ce qui n’était à l’origine qu’une bande côtière liée aux chapelets d’îles Aléoutiennes et Kodiak, devint le 49ème et plus vaste état de l’Union.
    -1994 : Création de l’ALENA et intégration économique du Mexique et du Canada.

  • 2°) En dehors du territoire nord-américain : 

  • -1823 : Promulgation de la doctrine de Monroe s’opposant à l’immixtion des européens dans les affaires américaine.
    -1847 : Fondation de l’état du Libéria pour accueillir les esclaves désirant rentrer en Afrique. Cet état est en fait devenu la quasi propriété de Firestone (caoutchouc naturel) en 1925.
    -1853 : Une petite escadre commandé par Perry se présente devant Tokyo et oblige le Japon à faire comme la Chine avec les anglais (et 4 ans avant les français), c'est-à-dire signer les « traité inégaux » et ouvrir ses ports au commerce occidental. Cette attaque marquera le réveil du Japon et le début d’une politique d’expansion qui culminera en 1941.
    -1867 : Annexion des îles Midway.
    -1895 : Des colons américains aident la rébellion contre l’Espagne à Cuba.
    -1898 : Annexion des îles Hawaï, pourtant formellement indépendante et alors que les colons japonais sont bien plus nombreux que les colons américains. Pearl Harbor devient une importante base navale américaine.
    -1898 : Guerre avec l’Espagne suite à l’explosion d’un cuirassé US à la Havane. Torpillage disent les yankees ; sabotage et provocation disent les espagnols ; accident conclura, après la guerre, une commission internationale d’enquête.
    Les USA occupent les Philippines (où l’escadre US manquera de peu de se fritter avec un croiseur allemand), Guam, Wake, Porto Rico et Cuba (cette dernière devient soi-disant indépendante). Les allemands en profitent pour rafler ce qui reste des possessions espagnoles acquises par Magellan, soit Carolines, Mariannes, Yap, Palaos en sus des Marshall, de la Nouvelle-Guinée du Nord-Est et des Salomons qu’ils possédaient depuis 1883-90. Ces colonies allemandes, les premières que le Reich acquis, fit de l’Allemagne le plus grand empire colonial du Pacifique.
    Anecdote sur cette guerre : l’engagement de Pierre Loti dans l’armée espagnole, ce qui fit de l’écrivain l’un des très rare français a avoir combattu militairement la puissance américaine.
    -1899 : Les Samoa sont les dernières îles indépendantes qui subsistent dans le Pacifique.
    2 croiseurs allemands, 1 anglais et 1 américains sont présent pour « garantir l’indépendance de l’archipel ». En fait, chacune des 3 puissances veulent mettre la main dessus pour soi-même. La tension est au maximum est on est à 2 doigts d’ouvrir le feu, lorsque soudain... un cyclone qui passait par là mis tout le monde d’accord et seul resta à flot le bateau le mieux construit, soit l’anglais, et tous les survivants des 3 pays dessus.
    On se partagea donc les îles. Les plus grandes devinrent allemandes ; Pago-Pago, américaine ; et les anglais reçurent des allemands les Salomons (sauf celles du Nord).
    -1900 : Guerre des Boxers, 55 jours de Pékin. Les puissances sont toutes alliées, toutes présentes, mais alors que Japon et Russie ne cachent pas vouloir annexer Mandchourie et Corée, les USA exige le respect de la Politique de la « Porte Ouverte », c'est-à-dire aucune annexion et liberté du commerce pour tous, partout.
    -1901 : Les USA reprennent le projet français de construction d’un canal à travers l’isthme de Panama.
    -1
    902 : Intervention à Cuba.
    -1903 : Pour ce faire, les USA provoque l’ « indépendance » du Panama qui était une province de la Colombie et signe avec le « nouvel état » un traité concédant aux USA la « canal zone ».
    -1905 : Traité de Portsmouth où après la victoire japonaise sue la Russie, les USA modère les exigences nippones. Il est intéressant de noter que la marine russe était constituée de navires construits en France, en Angleterre, en Allemagne et bien sur, en Russie. La marine japonaise possédait peu de navire construit au Japon. Ses navires étaient construits en Angleterre, France, Allemagne et Italie. On ne trouve aucun bâtiment américain dans la marine nippone.
    -1907 : L’immigration asiatique est limitée... mais pas l’européenne.
    -1907-08 : Tour du monde de la flotte cuirassée américaine.
    -1910 : Fondation de l’Union panaméricaine sous la très paternelle présidence des USA
    -1911 : Intervention au Nicaragua.
    -1915 : Intervention à Haïti.
    -1917 : Achat des îles Vierges danoises.
    -1917 : Intervention dans la guerre civile mexicaine (une fois que celle-ci est quasiment terminée).
    -1917-18 :1ère guerre mondiale, les USA dictent les conditions d’armistice et de paix : les 14 points de Wilson.
    Un des aspects essentiels de ces points est la disparition de l’Empire austro-hongrois démantelé en nations trop petites pour restées indépendantes et qui tomberont tour à tour dans l’escarcelle d’Hitler, puis de Staline, de Milosevic et enfin de W. Bush. 
    -1919 : Envoie de troupes à Vladivostok ; officiellement pour soutenir les « blancs », officieusement pour contrer les japs.
    -1921-22 : Conférence navale de Washington. Cette arnaque est l’une des plus incroyable de l’Histoire.
    a) On s’accorde la 1ère place à égalité avec l’Angleterre. (alors que l’Angleterre avait refusé à l’Allemagne une flotte représentant 3/5 de la sienne en 1912, une des cause de la 1ère Guerre Mondiale)
    b) On autorise les japonais à avoir 2 porte-avions de 27.000 t. contre 2 de 33.000 t. pour les USA. Ceux des USA feront en fait + de 37.000 t, ce qui n’empêchera pas d’accuser les japs de construire des croiseurs plus lourd que la limite de 10.000 t. (ce qui s’avèrera faux). En d’autres termes, on viole les textes que l’on a soit même écrit et imposé aux autres… et on accuse les autres de les violer.
    Après tout, ce qui fut fait aux japonais fut exactement la même chose que ce qui a été fait aux indiens même pas 50 ans plus tôt. Dans ces conditions, seule une attaque surprise pouvait rétablir l’équilibre.
    c) On met la flotte française au niveau de l’italienne alors que la France a 2 façades maritimes.
    d) S’appuyant sur l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Canada, on obtient l’annulation de l’alliance anglo-japonaise de 1902.
    e) S’appuyant sur la fin de cette alliance, on obtient l’évacuation par les anglais de Wei-Hai-Wei et de Kiao-Tchéou (anciennement allemand) par les japonais. Le commerce américain peut ainsi réapparaître en Chine du Nord.
    f) On ne ratifie ainsi pas le traité de Versailles (parce qu’il avait octroyé Kiao-Tchéou au Japon) que l’on n’a ainsi pas à garantir, notamment les réparations allemandes à verser aux français et aux belges, ce qui permet au commerce (et aux profits) USA Allemagne de redémarrer. Par contre on ne transige pas sur les dettes de guerre contractée par les alliés que ceux-ci doivent impérativement payer. Ce ne sera qu’en 1930 (plan Young) que l’on fera le lien entre dettes et réparations. (du fait de la crise de 1929)
    g) On n’a pas non plus à siéger à la SDN (Société Des Nations) étant donné le triomphe des accords bipartites.
    Quelques années plus tard, Hitler suivra cet excellent exemple.
    -1924 : L’immigration asiatique n’est plus limitée : elle est interdite.
    -1926 : Entrée des USA dans le Capital de l’Irak Petroleum Co. (reprise des actions de l’Allemagne, la France reprend les actions russes mais ne s’en sert pas pour dédommager les actionnaires des fameux « emprunts russes ») et entrée des USA dans la politique au Moyen-Orient.
    -1929 : Crise économique.
    -1930 : Intervention en république Dominicaine et installation de Trujillo
    -1930 : Intervention au Guatemala et installation d’Ubico.
    -1930 : Une commission d’enquête de la SDN confirme l’existence du travail forcé (autrement dit de l’esclavage) au Libéria.
    -1932 : Intervention au San Salvador et installation de Martinez.
    -1932 : Intervention au Honduras et installation d’Andino.
    -1933 : Intervention à Cuba et installation de Batista.
    -1935 : Les USA ravitaillent l’Italie en pétrole malgré l’embargo décrété par la SDN à la suite de l’invasion de l’Éthiopie.
    -1937 : loi « cash & carry » qui permet de vendre des armes à des belligérants (en violation du Droit International) à condition qu’ils payent cash et embarquent eux-mêmes le matos.
    -1936 : Intervention au Nicaragua et installation de Somoza.
    -1940 : Malgré les agressions continuelles du Japon sur la Chine (1932, 1933, 1937) en violation de la politique de la « porte ouverte », ce n’est que lorsque le préjudice de la perte du marché chinois deviendra plus important par rapport au fait que le Japon est un excellent client des USA, que ces derniers proclament l’embargo sur le Japon.
    -1941 : loi « Lend-Lease ». Mieux encore ! On prête du pognon aux belligérants pour qu’ils puissent acheter des armes... et il y a belle lurette que les cargos US participe à leurs transports. Pour ce faire, contre 50 vieux destroyers, la Grande-Bretagne cède des bases dans les Bermudes et aux Bahamas. Les 2 puissances s’installent d’office en Islande et au Groenland. 
    -1941-45 : 2ème guerre mondiale : 

  • Destruction des villes européennes et japonaises par des bombardements classiques et atomiques qui n’ont pas écourté la guerre d’une heure, mais ont enrichi les industriels (un raid = 1.000 bombardiers = 4.000 moteurs + 200 chasseurs d’escorte, 5.000 t. de bombes, 13.200 mitrailleuses de 12,7, etc...)
  • Faire faire la guerre avec le sang des autres, on leur fourni du matériel pour cela (convoi maritime de l’Arctique pour les russes, pont aérien himalayen pour les chinois, parachutage (avec les anglais) pour les mouvements de résistance).
    Seul le front pacifique central ne comprendra que des troupes exclusivement américaines (et encore, en 1945 une escadre anglaise le renforcera).
    A titre informatif : les campagnes d’Afrique du Nord et d’Italie (avec anglais et français), de Sicile (avec anglais), de Normandie (avec anglais, canadiens, puis français), de Provence (avec français), d’Arnhem (avec anglais et polonais), d’Allemagne (avec anglais, canadiens et français), d’Insulinde (avec hollandais, anglais et australiens), de Nouvelle-Guinée (avec australiens), Birmanie (avec anglais et chinois), Corée (avec russes).
  • A l’issue de cette guerre, les USA occupent de gigantesques territoires : Bavière, Hesse et Württemberg, Basse-Autriche et Salzbourg, secteurs de Vienne et Berlin, Japon, toutes les îles du Pacifique ex-allemandes qui étaient devenues japonaises en 1919 (qui seront utilisées pour les tests nucléaires [Bikini] ). L’Arabie Saoudite devient une chasse gardée, des garnisons sont installées en France, Italie, Corée du Sud, Thaïlande. L’Europe occidentale, Grande-Bretagne incluse, passe sous tutelle économique américaine (plan Marshall).
  • -1947 : Intervention aux côtés des britanniques en Grèce.
    -1949 : Défaite de l’allié Tchang Kaï-Chek qui se réfugie à Formose évacué par les japonais.
    -1950-53 : Guerre de Corée : à la suite des agressions, infiltrations, sabotages continuels des sudistes dirigés par le dictateur Syngman Rhee, attaque brusquée du Nord communiste qui faillit de peu l’emporter. Contre-offensive de MacArthur, proconsul américain pour l’ensemble de l’Asie qui occupe tout le nord et menace la Chine de Mao, intervention de ce dernier qui descend à nouveau très au sud. Ce n’est qu’avec un immense effort dans une guerre de tranchées digne de la guerre 14-18 que les USA et leurs alliés parviennent péniblement à revenir, presque, mais pas tout à fait, à la frontière de 1950. Supériorité matérielle occidentale et supériorité numérique chinoise s’annulent. Seul l’emploi massif du « tapis de bombes » par l’aviation US et le massacre des populations civiles, réfugiés inclus sous le prétexte qu’il y avait parmi eus des « infiltrés » (soit tuer 100.000 innocents pour éliminer les 30 coupables qui sont parmi eux et que l’on ne peut reconnaître), permit d’éviter la formation d’une guérilla sur ses arrières comme cela sera le cas au Viêt-Nam ou actuellement en Irak. La terrible guerre de Corée dont on ne commence que depuis peu de temps à savoir toute la vérité, faillit bien devenir la 2ème défaite de l’Histoire des USA et dégénérer en 3ème Guerre mondiale.
    -1951 : les USA et l’OTAN s’installent définitivement en Islande.
    -1951 : Installation de bases en Portugal salazariste.
    -1951 : Installation de bases au Maroc et en Tunisie. Elles serviront pour des actions clandestines destinées à provoquer l’effondrement de la France en Afrique du Nord.
    -1953 : Installations de bases en Espagne franquiste.
    -1954 : Défaite de l’allié français en indochine.
    -1954 : Intervention au Guatemala, éviction d’Arbenz qui vient de nationaliser l’United Fruit C° et installation d’Armas.
    -1954 : Installation du Chah en Iran et éviction de Mossadegh.
    -1955 : Les américains soutiennent Diem au Sud Vietnam.
    -1957 : Les menées de Diem amène la formation du Viêt-Cong et l’arrivée de « conseillers » US.
    -1958 : Intervention au Liban.
    -1958 : Intervention diplomatique sur la guerre d’Algérie.
    -1960 : Pour mettre fin aux violations continuelles de l’espace aérien soviétique et chinois par les avions de reconnaissance US et vu l’infériorité de la chasse soviétique (près de 1.000 avions abattus depuis 1945 d’après une récente enquête), Khrouchtchev utilise les missiles sol-air et mets fin à ces reconnaissances. (En pure perte, car elles sont immédiatement remplacées par des satellites espions) 
    -1961 : Échec de l’intervention à Cuba face à l’éviction de Batista par Fidel Castro et Che Guevara en 1959. La contre intervention de l’URSS en 1962 faillit dégénérer en guerre nucléaire.
    -1961 : Kennedy, évoquant la conquête de l’Ouest américain et son extension jusqu’aux rivages de la Chine, maintenant bloqué par Mao ; offre aux américains la nouvelle frontière, l’espace et la conquête de la Lune avant les soviétiques.
    -1963 : Avec l’ONU, pour la 1ère fois, intervention de troupes US en Afrique, au Katanga.
    -1963 : Les USA éliminent Diem et installent Thieu et Ky à la place.
    -1964 : Début du bombardement du Nord.
    -1965 : Intervention directe des Marines puis de l’Army au Sud avec rétablissement de la conscription.
    -1965 : Les Marines débarquent aussi à Saint-Domingue.
    -1967 : La France abandonne son allié israélien à propos du Liban. Les USA prennent progressivement la place laissée libre.
    -1967 : Putsch des colonels en Grèce soutenu par la CIA.
    -1970 : Extension de l’intervention au Cambodge alors que le nombre des troupes engagées est en diminution.
    -1973 : Élimination d’Allende et installation de Pinochet au Chili soutenu par la CIA.
    -1973 : Guerre du Kippour : L’énormité de l’aide américaine permet à Israël d’obtenir un match nul dans une guerre ou il s’est laissé surprendre.
    -1975 : Évacuation en catastrophe de Pnom-Penh et de Saïgon, seconde défaite de l’Histoire des USA, la conscription est supprimée (leurs stratèges considèrent que c’est la cause de la défaite de voir des soldats que l’on renvoie chez eux juste au moment où ils commencent à acquérir une certaine expérience, face aux combattants viets dont certains avaient déjà vaincus les français) et les USA s’engagent sur la voie d’une armée de métier.
    -1980 : échec d’un raid en Iran destiné à délivrer les otages de l’ambassade US à Téhéran.
    Soutien à Saddam Hussein qui entraîne l’Irak dans ce que l’on appellera la première guerre du Golfe contre l’Iran qui durera 10 ans sans résultats qu’un immense massacre, la supériorité matérielle iraquienne étant annulée par la supériorité numérique iranienne.
    -1983 : Les Marines débarquent à la Grenade.
    -1984 : Échec de l’intervention au Liban.
    -1986 : Attaque aérienne sur la Libye.
    -1987 : La CIA finance les « contras » au Nicaragua pour renverser les sandinistes.
    -1988 : Intervention au Honduras.
    -1990-91 : seconde guerre du Golfe : Suite à l’invasion du Koweït par l’Irak, coalition dirigée par les USA qui écrase l’armée de Saddam Hussein et permet une occupation militaire de l’Arabie Saoudite. Conséquence : création d’un mouvement intégriste islamique destiné à combattre l’occupation par des infidèles de la terre sainte, Al-Quaïda, dirigé par Oussama Ben Laden.

  • En outre, en Irak, chiites et kurdes se révoltent et sont massacré par l’armée de Saddam sans que les USA n’interviennent. Seul 2 zones d’exclusion aérienne sont instituées au nord et au sud du pays.
    -1992 : Échec de l’intervention en Somalie.
    -1994 : Intervention en Haïti.
    -1994 : Intervention en Bosnie.
    -1999 : Intervention au Kosovo et écrasement de la Serbie.
    -2001 : Twin Towers.
    -2002 : Invasion de l’Afghanistan. Installation de bases en Géorgie et au Tadjikistan.

 Etc......  Etc......  Etc......  
MM 21 mars 2014